Web
Analytics

mariage coutumier congolais

Samedi soir, je suis revenue d’une semaine de la RDC. Malgré un E-Boli et l’éclatement de la violence et des problèmes militaires dans l’Est du pays, la capitale de la ville de Kinshasa était calme et serein. Dans le passé, Kinshasa, a été une décharge d’ordures de la ville. Maintenant, le gouvernement de la RDC, avec le soutien financier de l’omniprésence de Chinois, complètement reconstruit le boulevard principal dans un huit voies de la rue.

mariage coutumier congolais

En octobre, à Kinshasa organise une grande conférence internationale et le gouvernement mène une campagne pour nettoyer la ville. Ils ont enlevé des tonnes de débris et d’ordures dans les rues, les ruelles et les allées et la ville est sacrément bon. Il va juste pour montrer que les villes et les villes à travers le monde qui vivent dans la saleté de le faire par choix et non par nécessité.

Ils ont encore un long chemin à parcourir. La route de l’aéroport est une catastrophe. Nous avons laissé 3 heures en avance pour le environ 12 voyage mile. Il nous a fallu deux heures pour faire 4 km. Heureusement, le matin, nous avions d’Air France sur le bureau de l’un des hôtels du centre-ville. Vous pouvez déposer vos bagages et obtenir votre carte d’embarquement à cet endroit. Bonne chose pour notre groupe, nous avons choisi d’utiliser ce service.

mariage coutumier congolais

Les clients que je travaillais avec sont bien connectés avec un particulier de l’ambassade et de l’ambassadeur du personnel était merveilleux pour nous pendant le voyage. Ils ont eu la gentillesse de nous conduire à l’aéroport. Comme je l’ai dit, deux heures dans le voyage et nous avons eu seulement voyagé quatre miles et nous n’avions qu’une heure à gauche avant l’embarquement. C’était une nuit sombre, sans lumières de la rue et il y avait des voitures devant nous pour autant que nous pouvions voir. Les gaz d’échappement ont été écrasante, et l’odeur et le bruit de tous les coups de klaxon des voitures, des camions et des bus a été absolument affolant, la puanteur des centaines de transpiration personnes pour ajouter à la misère. Les gens criaient les uns sur les autres et un flic à côté de nous a commencé à battre la merde hors de quelqu’un qui, manifestement, n’avait pas répondu de la manière la cop a pensé qu’il devrait.

Des centaines de personnes ont quitté leur minibus et à pied-course entre les voitures et les voies, les connaissances et les compétences que seuls viennent avec l’expérience. Notre chauffeur nous a dit que c’était sans espoir, il n’y avait aucun moyen que nous pourrions rendre à l’aéroport, sauf si nous avons abandonné la voiture au milieu de la rue et étaient prêts à marcher sur le ¾ de mile à l’endroit où il croyait que le trafic serait ouvrir de nouveau. Nous aurions alors d’essayer de payer quelqu’un pour nous conduire le reste de la route de l’aéroport, mais c’était notre seule chance.

C’est drôle, parfois, dans la vie, un événement parallèle peut être le facteur déterminant dans votre processus de prise de décision. Avant de nous avons quitté l’ambassade, j’ai eu deux tasses de thé et un de mes clients a eu un très grand peut de Favorise la Bière. Il n’y a nulle part pour se soulager lors de notre voyage à l’aéroport et nous étions tous les deux très conscients de ce fait. Nous avons regardé les uns les autres et dit en même temps; “l’Enfer oui! Allez, c’est parti!”

Nous avons sauté hors de la voiture, tirés brève cas, verrouillé les portes de gauche et les pauvres gens derrière nous pour faire face à un autre obstacle majeur. Nous aurions à zigzaguer dans les voies de circulation et souvent dans le sens inverse de la circulation. Il n’y avait même pas assez d’espace entre les voitures pour transporter votre sac à vos côtés. Mon sac contenant mon ordinateur et toutes mes gemmologie de l’équipement. Il pèse environ 35 livres. Je l’ai jeté sur le haut de ma tête et nous nous sommes dirigés vers la folie.

D’une certaine manière, nous parvenons à garder en vue l’un de l’autre et dans une vingtaine de minutes de marche fonctionne, nous avons dû venir à la source du trafic cauchemar. Il est causé par le trafic venant en sens inverse en prenant toutes les voies de l’ensemble de la route que de leur côté de la chaussée, la route elle-même forcé de leur conformité. Je l’aurais demandé, “Où sont les flics?” Sauf que je savais déjà qu’ils étaient ¾ de mile de retour de battre ce gars et sont à l’évidence trop occupé à prendre soin des problèmes de circulation.